20180711_081441

Pour commencer ce post, je vais m'autoriser une petite bouffée d'autosatisfaction. En effet le disque présenté aujourd'hui est le 100e disque du Kiosque d'Orphée chroniqué sur ce blog!

Petit à petit le blog s'est étoffé et il présente déjà pas mal de disques du Kiosque même si celà reste une goutte d'eau dans la mer des productions du label.

Bon revenons à nos moutons...Mettez vos plus beaux habits du Dimanche car on part aujourd'hui à l'église et plus précisemment dans celle de Saint-Maximin-en-Provence où ce disque d'orgue a été enregistré.

L'orgue de cet église a la particularité de dater du 18e siècle et d'être parvenu jusqu'à nous à peu près intact. Il s'agit d'un orgue français classique.

Pierre Bardon fut longtemps le joueur d'orgue attitré de cette église et a enregistré quelques morceaux sur un 33 tours gravé par le Kiosque d'Orphée.

Si vous n'aimez pas l'orgue, mieux vaut éviter ce disque...par contre si l'instrument et sa sonorité si particulière vous intéresse, rien ne vous empèche de jeter une oreille sur cette galette qui contient des morceaux de Louis Marchand, Nicolas de Grigny, Louis Nicolas Clerambault, Jean Guilain et Jean Sébastien Bach.

La prise de son est bonne et j'ai pris quelque plaisir à l'écoute de ce disque. La face B, consacrée intégralement à Bach, m'a bien plu. Les morceaux bénéficie de l'ampleur du son de cet orgue plusieurs fois centenaire.

Le disque vient dans une pochette laminée de belle facture avec pas mal d'explications au verso ce qui est bien pratique quand on doit chroniquer son contenu.

Bref un disque qui peut plaire aux amateurs d'orgue et de musique sacrée mais que les amateurs de folk ou de prog éviteront soigneusement.

Ref: KO/JJU