Le Kiosque d'Orphée

12 septembre 2018

#105: Francisco Semprun-Improvisations Piano.

20180911_194200

 Bon j'ai pris un peu de retard sur les disques à chroniquer sur le blog donc je m'exécute en vous présentant aujourd'hui un 45 tours bien intéressant.

Enfin, 45 tours par la taille puisqu'il s'agit en réalité d'un 33 tours petit format typique des production du Kiosque d'Orphée.

J'ai trouvé ce 45 tours de Francisco Semprun à la Braderie de Lille (où je joue en local vu que j'y habite) et une fois rentré chez moi, au calme tout relatif d'une nuit de Braderie, j'ai découvert avec plaisir son contenu musical.

Mr Francisco Semprun n'était pas un inconnu pour moi puisque j'ai déjà à la maison un 33 tours de musique pour l'Expression Corporelle qu'il a réalisé avec son complice Michel Christodoulidès.

C'est donc en confiance que je fis l'acquisition de ce disque titré Improvisation (Piano).

Bon le titre vous dévoile déjà le programme musical du jour: il s'agit bien de courts morceaux improvisés au piano par Francisco Semprun.

On est ici dans un registre musique classique/contemporaine avec des pièces courtes mais parfois vraiment très belles.

On sent que l'auteur a de la bouteille en terme d'improvisation et finalement l'ensemble laisse un goût de trop peu...on en voudrait plus!

Je n'ai aucune idée de la date de sortie de ce disque par contre (sûrement les années 60 vu le label du disque)...Je l'ai trouvé sans pochette mais je ne suis pas certain qu'il y ai jamais eu une pochette pour ce disque (jusqu'à preuve du contraire bien sûr).

D'après Discogs, il y aurai 4 pressages différents de cette galette donc c'est quatre fois plus de chances d'en trouver une copie au fond d'un bac poussièreux.

Ref: MS/104 8.AC

Ps: Je vous fait un extrait musical à découvrir au plus vite ;)

 

Posté par popscene à 06:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 août 2018

#104: Reynald Halay.

20180828_190031

Décidément le filon des chanteurs typés folk/chanson française parus sur le Kiosque d'Orphée semble inépuisable!

Voici un nouvel exemple de ces disques totalement inconnus avec le 45 tours de Reynald Halay.

Niveau présentation un effort à été apporté à la réalisation de la pochette puisqu'au recto on voit l'auteur du disque accompagné par son compère guitariste Claude Jacoux.

Le verso nous indique le nom des quatre titres gravés sur la galette ainsi que la participation au violoncelle d'un certain Joel Dumont.

On apprend aussi au passage que Reynald Halay nous vient tout droit du Loiret et plus précisement de Bonny sur Loire.

Voilà tout ce qu'on peut tirer comme renseignement de la pochette...ah si, d'après le numéro du disque on apprend que le disque a été gravé en 1980...

Bon, ça donne quoi musicalement l'année 1980 dans le Loiret?

Et bien, comme je le disais en préambule, on a affaire ici à un disque à la croisée des chemins entre le folk et la chanson française.

Les guitares sont ici plutôt acoustiques et le chant et assez déclamatoire comme ça se faisait pas mal à l'époque. 

Ca joue bien et le chant est ample...le violoncelle promis par la pochette est bien là et donne de l'épaisseur aux arrangements déjà assez luxuriants.

Il y a un feeling "jazzy" dans les guitares de Claude Jacoux qui est original et bien appréciable aussi. 

Tous ces éléments nous donnent donc une galette sympathique et très typique des productions sorties sur le Kiosque d'Orphée et qui valent le coup d'être redécouvertes.

Ce petit 45 tours n'est sûrement pas le meilleur disque que j'ai rencontré sur le Kiosque d'Orphée mais il mérite tout de même votre attention si vous aimez la chanson française folky.

Le Cul Terreux.wav

Zippyshare.com - Free File Hosting

https://www20.zippyshare.com

 

Posté par popscene à 16:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 août 2018

#103: Yves Garbez-C'est bien mieux quand on s'aime!

20180818_184107

Non vous ne rêvez pas, la photo montre bien une cassette audio!

J'avais bien lu dans les méandres du net que le Kiosque d'Orphée avait produit aussi des cassettes mais je n'en avais jamais croisé...Je suis donc bien content d'avoir enfin pu mettre la main sur une de ces cassettes pour pouvoir vous la présenter sur le blog.

Cette cassette date de 1986 et donc sa production se situe vers la fin de l'histoire du Kiosque d'Orphée. On peut supposer que la fabrication de cassettes a été une tentative du label de moderniser son concept en offrant une alternative au pressage en vinyle qui a été le coeur de son activité.

En tout cas on a donc maintenant confirmation que le Kiosque a bien produit des cassettes audio et il faut reconnaître que celà élargit encore un peu plus la production déjà abondante du label. Je me prends à rêver de merveilles musicales uniquement sorties en K7...

Bon sinon on va quand même dire deux mots sur la musique gravée sur cette petite bande magnétique!

On retrouve donc Yves Garbez, artiste déjà évoqué sur le blog pour son 33 tours "Chante ça ira mieux", pour un second effort musical.

Effort est le mot que j'employerai aussi pour décrire ma réaction en l'écoutant...Il a vraiment fallu que je me fasse violence pour écouter l'intégralité de cet album.

Comme pour le précédent album, la face A est consacrée à des chansons pour enfants alors que la face B est réservée aux chansons plus "adultes".

La face A est donc très logiquement assez inécoutable sans serrer les dents...de nombreuses fois mon doigt a frolé le bouton avance rapide...tout pour échapper à ses voix d'enfants trop aigues et qui font de cette écoute un vrai challenge.

Ouf, passons à la face B alors...ah les chansons sont déjà plus sympa! Quelques arrangements incongrus (synthés, viloloncelles) viennent relancer l'interêt de l'album...mais patatras, les enfants sont encore là et leurs voix mutines viennent sans merci ni relâche vous perforer les tympans.

Bref un album qui a surtout le mérite de confirmer l'existence de cassette audio parmi les supports musicaux proposés par le Kiosque d'Orphée...

Ref: KO/860203 

Posté par popscene à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 août 2018

#102: Gérard Cresson.

20180807_200017

 Bon ça y est les vacances du blog s'achèvent et nous voilà repartis à la découverte des productions musicales gravées par le Kiosque d'Orphée.

Comme c'est la rentrée, je me suis dit qu'il fallait mieux reprendre en vous présentant un bon disque de folk plutôt qu'une enième chorale. 

Dans le rôle du bon disque de folk, voici aujourd'hui le disque de Gérard Cresson sorti en 1984 et intitulé Véronique.

Celà faisait déjà un moment que je croisais la pochette de ce disque en vente à des prix forts prohibitifs sur les sites de marchands de disques et j'étais curieux de jeter une oreille sur le disque pour vérifier s'il valait vraiment le prix qu'on en demandait fréquemment.

Le hasard fait bien les choses puisque j'ai pu acquérir une copie pour 5 euros sur Ebay! 

J'ai donc reçu ce disque avant les vacances et ma première pensée a été que la pochette super moche avait du décourager d'autres acheteurs!

Bon il ne faut pas s'arrêter à la pochette car le disque est vraiment un disque de folk réussi.

Ici on est loin du folk loner comme disent les anglo-saxons (à savoir un gars tout seul avec sa guitare) puisque Gérard Cresson est entouré de toute une équipe de musiciens dont voici la liste:

Dominique Guillet: guitare acoustique.

Gilles Rezard: banjo, mandoline.

Bertrand Méline: claviers, guitare électrique.

Jean-Jacques Schutz: basse.

Philippe Fromont: violon, guitare.

Christian Couprie: percussions.

On le voit donc, il s'agit d'un groupe bien complet qui vient assister Gérard Cresson dans la réalisation de ses chansons.

Bon par contre je vous préviens d'entrée de jeu, à part deux titres chacun en fin de face, l'album est strictement instrumental.

Les deux morceaux chantés sont à mon avis les moins bons du disque donc concentrons nous sur le reste.

On se retrouve donc face à de très belles compos qui mettent en valeur le jeu de picking acoustique de Gérard Cresson. Ca joue vite,ça joue bien et les morceaux s'enchaînent avec plaisir grâce à des thèmes variés.

Chaque face du disque s'ouvre sur un air traditionnel arrangé par Gérard Cresson et qui en met plein les oreilles!

Mention spéciale au morceau The Maid on the Shore qui démarre en douceur par un joli thème acoustique avant de partir dans un long solo électrique. Ce morceau est pour moi la pièce de résistance de l'album et justifie en soi l'achat de l'album (si trouvé à pas cher).

Bref vous l'aurez compris à la lecture de ces lignes, cet album m'a plu et constitue une bonne découverte. Il ne s'agit pas d'autre chose ici que d'un bon album de folk qui devrait satisfaire les amateurs du genre.

Ref: KO/840408

 

 

Posté par popscene à 06:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2018

Bonnes vacances à tous!

20180725_181219

 J'interromps un peu le rythme de parution sur le blog pour cause de vacances...mais j'emporte toujours un peu le Kiosque d'Orphée et mon album préféré du label, Mar Vista, avec moi.

A vite pour de nouvelles chroniques de disques à mon retour en Août et dans l'intervalle bonnes vacances à vous tous!

Posté par popscene à 19:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]


18 juillet 2018

#101: Dan Mac Evans.

20180717_191601

 Collectionner les disques du Kiosque d'Orphée c'est entrer en terra incognita. Il reste une telle quantité de disques qui n'ont pas encore été redécouverts et qui pourtant mériteraient d'être sortis de la gangue d'oubli dans laquelle ils reposent.

Prenons l'exemple de cet EP quatre titres de Dan Mac Evans. J'ai acheté ce petit 45 tours sur le net sans en avoir entendu une note mais je le "sentais" bien et à l'arrivée je suis vraiment conquis par ce disque.

Dan Mac Evans a apparemment enregistré ce disque titré 'Back Country Blues vol.1' en 1967 (date indiquée au stylo au verso du disque). Les labels du titres semblent confimer cette hypothèse de la fin des années 60.

On a donc ici quatre titres de blues 60's façon Fleetwood Mac première incarnation ou John Mayall...Deux reprises (Everyday I have the blues et Hush) et deux originaux composent le disque et franchement je suis bluffé par la qualité du résultat!

Il faut imaginer une musique bluesy à souhait avec des guitares vraiment classes et la voix de Dan Mac Evans qui s'en sort vraiment avec les honneur. Le bonhomme a une sacrée voix, taillée pour le blues!

Il est accompagné sur Everyday I have the blues par Jacky Reedles au piano, Henri Serre à la basse et Riton Lennan à la batterie et sur You can go to the USA par J.D Regitz à la batterie.

Evidemment je n'ai trouvé aucune information sur Dan Mac Evans ni sur ses musiciens. Je peux supposer qu'il était anglais ou américain vu son accent qui est trop parfait pour être d'un français...Mystère, mystère...

En tout cas voici clairement un de ces disques qui justifient et récompensent le collectionneur et qui viennent prouver qu'il reste des perles musicales encore inconnues à rechercher et découvrir sur le Kiosque d'Oprhée. Clairement un excellent disque qui devrait légitimement être plus connu.

Ref: MS/123

La nouveauté c'est que j'ai maintenant une platine connectable en usb donc je vous ai fait un enregistrement d'un titre à télécharger ici:

Dan Mac Evans.wav

Zippyshare.com - Free File Hosting

https://www68.zippyshare.com

 

Posté par popscene à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2018

#100: Pierre Bardon aux grandes orgues historiques de Saint-Maximin-en-Provence.

20180711_081441

Pour commencer ce post, je vais m'autoriser une petite bouffée d'autosatisfaction. En effet le disque présenté aujourd'hui est le 100e disque du Kiosque d'Orphée chroniqué sur ce blog!

Petit à petit le blog s'est étoffé et il présente déjà pas mal de disques du Kiosque même si celà reste une goutte d'eau dans la mer des productions du label.

Bon revenons à nos moutons...Mettez vos plus beaux habits du Dimanche car on part aujourd'hui à l'église et plus précisemment dans celle de Saint-Maximin-en-Provence où ce disque d'orgue a été enregistré.

L'orgue de cet église a la particularité de dater du 18e siècle et d'être parvenu jusqu'à nous à peu près intact. Il s'agit d'un orgue français classique.

Pierre Bardon fut longtemps le joueur d'orgue attitré de cette église et a enregistré quelques morceaux sur un 33 tours gravé par le Kiosque d'Orphée.

Si vous n'aimez pas l'orgue, mieux vaut éviter ce disque...par contre si l'instrument et sa sonorité si particulière vous intéresse, rien ne vous empèche de jeter une oreille sur cette galette qui contient des morceaux de Louis Marchand, Nicolas de Grigny, Louis Nicolas Clerambault, Jean Guilain et Jean Sébastien Bach.

La prise de son est bonne et j'ai pris quelque plaisir à l'écoute de ce disque. La face B, consacrée intégralement à Bach, m'a bien plu. Les morceaux bénéficie de l'ampleur du son de cet orgue plusieurs fois centenaire.

Le disque vient dans une pochette laminée de belle facture avec pas mal d'explications au verso ce qui est bien pratique quand on doit chroniquer son contenu.

Bref un disque qui peut plaire aux amateurs d'orgue et de musique sacrée mais que les amateurs de folk ou de prog éviteront soigneusement.

Ref: KO/JJU

Posté par popscene à 09:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2018

#99: Le train de Cabourg.

20180703_211444

Cela fait maintenant des mois que ce 45 tours traîne dans le bac où je range les disques du Kiosque d'Orphée en attente d'une chronique sur le blog et je me suis dit qu'il allait être temps pour vous de faire connaissance avec le Train de Cabourg.

Voici donc un 45 tours deux titres sorti des presses du Kiosque en 1976 et se nichant sous une pochette plutôt moche.

Toutefois, à défaut d'être belle, la pochette est instructive et nous en apprend plus sur les auteurs du disque.

L'interprête s'appelle donc Daisy Verdoucq et elle est ici accompagnée par André Dufour et son Orchestre. Tout ce petit monde nous présente donc deux compositions basées sur des histoires de train...Ok jusque là rien que de bien normal...Là où cela devient bizarre c'est quand la chanson "Le train de Cabourg" est dédiée à Bruno Coquatrix...

Il s'agit bien du célèbre directeur de l'Olympia dans ses années dorées mais j'ai appris qu'il avait aussi été maire de Cabourg de 1971 à 1979. 

Un hommage lui est donc rendu au travers ce disque ce qui, sur le papier, est plutôt sympa...du moins cela aurait été sympa si les chansons étaient bien!

En effet les deux titres de ce disques frôlent vraiment le niveau de la mer musicalement parlant...

Comment décrire au mieux ce disque? Imaginez deux chansons un peu "baloches" avec l'accordéon de rigueur derrière et vous serez proche du résultat final...fermez les yeux et vous êtes à un "bal pop'" du 14 Juillet.

La chanteuse fait ce qu'elle peut, elle chante même plutôt bien mais rien à faire, les deux chansons sont vraiment nulles...sortie en 1976, la musique semble provenir tout droit des années 50.

Voici donc un disque du Kiosque d'Orphée qui ne fera pas date dans l'histoire du label et à moins d'être curieux, je ne peux que vous conseiller de passer votre chemin si vous croisez ce disque.

Ref: KO/76.0618

Posté par popscene à 06:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2018

#98: Artiste Inconnu.

20180627_075015

Aujourd'hui on va s'intéresser à un disque du Kiosque d'Orphée bien mystérieux puisque je n'ai aucune idée de qui a pu l'enregistrer.

Si vous êtes un lecteur régulier du blog, vous devez déjà être familier de ces disques "acétate" produits en toute petite quantité par le label (voir posts #59 et #80).

Pour ceux qui débarquent, sachez seulement que le Kiosque d'Orphée pressait à la demande ce genre de disques réalisés en gravure directe sur des vinyles très épais mais aussi très fragiles.

Ces disques n'étaient gravés qu'à quelques exemplaires et constituaient un petit instantané musical saisi sur cire.

Le disque que je vous présente aujourd'hui fait parti de ces disques "acétate" mais présente quelques particularités intéressantes.

Pour l'histoire, j'ai trouvé ce disque sur Ebay où il était vendu pour des queues de cerises et sous l'appelation jazz...la curiosité l'a emportée et quelques jours après je recevais cette drôle de galette.

Il s'agit donc d'un disque 25 cm (ou 10 pouces) sous pochette blanche et sur laquelle on retrouve le nom des chansons interprétées sur le disque (on retrouve ce tracklisting sur les labels du disques).

Par contre on peut retourner la galette dans tout les sens, aucune mention d'un nom de groupe ou d'artiste...aucune idée de qui a pu graver ce disque!

L'autre particularité de cette galette, c'est que là où la plupart des disques "acétate" présentent des enregistrements très rudimentaires, on a ici affaire à un enregistrement de bonne qualité, avec un groupe, une chanteuse...Je suis étonné que ces titres ai été gravés sur un support aussi fragile plutôt que sur un "vrai" disque.

Voilà pour le contexte, venons en maintenant à la musique!

Le disque présente 9 titres qui ne sont pas finalement si jazzy que ça...Le groupe reprend ici des standards musicaux de la première partie du 20e siècle (Lover come back to me, Dolorès...).

L'interprétation m'a tout l'air d'être honnête mais j'avoue que le style musical me rebute un peu par son aspect vieillot. Ce n'est pas un disque que j'écouterai pour le plaisir.

Voilà donc encore un ovni musical issu des presses du Kiosque d'Orphée. J'espère pouvoir vous mettre un petit extrait musical rapidement des fois que quelqu'un puisse identifier les auteurs de ce mystérieux objet.

Ref: /

Posté par popscene à 06:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2018

#97: Arbre Marithon.

20180619_210031

 Après quelques détours musicaux récents, on repart aujourd'hui dans les disques de folk du Kiosque d'Orphée avec le mini-album 4 titres d'Arbre Marithon.

Celà faisait déjà un moment que j'avais noté cette référence parue sur le Kiosque en 1976 et qui semblait être potentiellement intéressante.

Le plus dur, comme d'habitude, a été de trouver une copie du disque mais bon parfois il suffit d'être patient...

J'ai donc reçu cette semaine ce 33 tours en format 45 (support très courant chez le Kiosque d'Orphée).

Je trouve la pochette joliment illustrée. Elle accroche l'oeil et donne envie de voir ce qui se cache derrière.

L'intérêt principal de cette pochette c'est de nous donner le nom des musiciens présents sur cette galette. On y trouve donc mentionné Vincent Bugeat, Jean Leloup, Thierry Lamouche et François Fennebresque mais sans précisions sur le rôle joué par chacun sur le disque.

Apparemment Thierry Lamouche aurait illustré quelques disques dans les années 90 mais c'est vraiment tout ce que je peux vous dire sur le groupe.

Musicalement on a donc ici quatre titres folk plutôt acoustiques. L'enregistrement, bien que rudimentaire, n'est pas encore trop mauvais et permet d'apprécier la musique et les textes.

Les deux titres de la face A sont signés Thierry Lamouche alors que ceux de la face B ont été écrits par Jean Leloup.

Personnellement ces quatre titres m'ont bien plu et, malgré le côté un peu DIY de l'enregistrement, je classerai Arbre Marithon parmi les disques vraiment intéressants du Kiosque.

Mon coup de coeur va au titre "M. le marquis" sur la face B qui est vraiment bien avec sa grosse basse et son refrain entraînant.

Pour résumer, si vous aimez le folk et le Kiosque d'Orphée, ne laissez pas ce petit disque dans un bac ou un carton si jamais vous en croisiez une copie, vous le regretteriez!

Ref: KO/76.1106

Pour écouter un extrait je ne peux que vous envoyer vers l'excellent site 45toursderockfrançais qui en propose un (trop) court extrait.

 

Posté par popscene à 05:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]