Le Kiosque d'Orphée

27 mars 2020

#114: Aulades 61.

20200207_140757

 On s'en souviendra de ce début d'année 2020!

A l'heure du confinement, il faut bien essayer de trouver des points positifs à la situation: je devrais avoir le temps de chroniquer tous mes disques du Kiosque qui attendent de passer sur le blog.

On va commencer par ce disque déniché en Février pour 1€: "Aulades 61".

Comme souvent, c'est en fouillant dans les disques d'un dépot Emmaus que je suis tombé sur ce drôle de 25cm pressé par le Kiosque d'Orphée en 1961.

La pochette m'a tout de suite interpellée...en même temps elle est vraiment remarquable!

Réalisée en gros carton bien épais, elle s'ouvre (comme on le voit sur la photo) pour dévoiler l'entièreté d'une jolie illustration un peu naive collée sur l'étui en carton. L'ensemble est bien artisanal mais finalement pas mal conçu.

Le verso du disque présente un petit texte qui précise les conditions de création de ce disque.

Les Aulades étaient un festival organisé par des étudiants de la Catho (Université Catholique) de Lille et il s'agit ici de l'enregistrement de la soirée de clôture du festival de l'année 1961.

La pochette précise même que l'enregistrement a été réalisé le 10 Mars 1961.

Le petit baratin au verso nous précise que le festival a été organisé par André NOEL, Emmanuel VIDIL, Georges SALMER, Denis STEICHEN et François-Bernard PETIT.

Bon voilà pour le contexte et pour la pochette...mais qu'y a t'il donc sur ce disque?

Au vu de la date et de l'endroit, je ne m'attendais pas à grand chose en posant le disque sur la platine mais j'ai finalement été agréablement surpris.

Chaque face du disque se partage entre deux intervenants musicaux différents.

Sur la face A on trouve successivement les passages de Ph. CAPPOEN et B.DUFOUR puis C. RIPOLL et J-P. CHESNEL. La face B nous présente ceux de HERVE WATINE et des GOSPEL VOICES.

Je ne vais pas vous faire croire que tout est extraordinaire sur cette galette mais, quand on connaît les spectacles scolaires parfois immortalisés par le Kiosque d'Orphée, on ne peut qu'être conquis par certains morceaux de ce disque.

Mon morceau préféré est interprété par Ph. Cappoen et B. Dufour qui, à deux guitares et voix, interprètent un morceau franchement sympa avec une ambiance presque Doo Wop!

Le reste du disque propose de bons moments et, s'il ne restera pas dans les annales des "grosses découvertes" du Kiosque, ce petit 25cm n'a pas à rougir et devrait faire le bonheur de ceux qui auront la chance d'en trouver un exemplaire.

A noter toutefois qu'il est bien possible que le Hervé Watine qui chante sur ce disque soit le chanteur Belge qui fit carrière dans la chanson en publiant plusieurs 45 tours entre 1964 et 1972...

Si jamais des anciens de la Catho ou mieux encore des participants de ce Festival passent par ici, qu'ils n'hésitent pas à éclairer un peu notre lanterne! Toute information sera toujours la bienvenue!

Ref: lko BUE 21

 

 

Posté par popscene à 06:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]


23 février 2020

10 bonnes raisons d'explorer le Kiosque d'Orphée

Il me semble être une bonne idée de faire une petite sélection musicale de morceaux de choix pressés par le Kiosque d'Orphée.

Pour ceux qui débarquent, ce label d'édition musicale, basé à Paris, a pressé des milliers de disques pour des particuliers désireux de graver sur vinyle leurs enregistrements.

Dans le tas il se cache de vrais bons disques qui n'eurent pas la chance d'atterrir sur un "vrai" label, les condamnant de facto à une diffusion souvent très limité (du au nombre variable de disques commandés aussi).

Dommage car le Kiosque d'Orphée a ainsi orné de son logo des productions variées, à même de satisfaire bon nombre d'amateurs de musique.

Voici 10 albums et extraits d'albums qui peuvent vous motiver à vous lancer à la recherche des productions du label!

-Vous êtes fan de Tangerine Dream et de musique électronique planante? Vous avez tapé à la bonne porte puisque le Kiosque a gravé certains des disques français les plus ambitieux du genre!

Mar-Vista 03.The Black Sun Shones Today

 

Didier Bocquet - Eclipse

 

Alain Meunier ‎– Voyage Aux Fonds De La Mer

-Votre trip c'est plutôt le rock underground...et bien pas de problème, il ya aussi de quoi se faire plaisir!

Omega Plus - How To Kiss The Sky 1969 ( ALBUM) [Heavy Prog Rock/Psych Rock/Folk Rock]

 

Emeraude - Geoffroy 1981 FULL VINYL ALBUM

 -Vous préférez le folk? Vous l'aurez compris, le label regorge de productions dans ce style.

Dominique Droin - Wave On, 1972 - track "Wave On"

Richard Lenglart & Daniel Salaün - La belle est au jardin d'amour (1983)

Jean Luc Dumas ‎– 1981 En quête de l'enfance (Le Kiosque d'Orphee, France)

A ce stade, des envies de musique africaine seventies façon afrobeat se font sentir? Grâce à sa collaboration avec le label malien Mali Kunkan, le Kiosque peut vous proposer des titres fous!

L'Orchestre Kanaga de Mopti - Kulukutu (audio)

Enfin histoire de se relaxer après tout ça, voici un album qui comporte un titre façon Spiritual Jazz parfait pour celà!

Madhya - Méditations Sur Le Seuil (Meditations on the Threshold) (Full Album)

Voilà, j'espère que cette sélection aura l'heur de vous convaincre (si ce n'était pas déjà fait) des jolies choses qu'on peut trouver sur le Kiosque d'Orphée.

Bien sûr les disques que j'ai présentés ici sont maintenant connus, balisés et souvent réédités...restent tout ceux qui n'ont pas encore refait surface et qui n'attendent que votre curiosité pour être redécouverts.

Posté par popscene à 09:07 - Commentaires [5] - Permalien [#]

15 février 2020

#113: Brasero.

20200214_171708

 Je crois l'avoir déjà dit mais il y a des disques du Kiosque qui font plus plaisir que d'autres à trouver et celui que je vous présente aujourd'hui m'a fait particulièrement plaisir.

Il s'agit de l'album "En Passant" par le groupe Brasero qui a été pressé par le Kiosque d'Orphée en 1978.

J'ai ce disque dans ma wantlist depuis que je m'intéresse à ce label et je n'espérais vraiment pas en dénicher une copie vu sa grande rareté.

C'était sans compter sur une annonce parue sur Le Bon Coin...un échange de mails plus tard et j'avais l'assurance d'être bien tombé sur le bon album, vendu donc 4€!!!

Le disque est arrivé chez moi cette semaine et je suis bien content de pouvoir le rayer de ma liste des disques du Kiosque que je recherche.

Le disque est complet avec son insert reprenant les paroles des chansons et une note manuscrite au verso de la pochette indique qu'il s'agit de la 33e copie de l'album.

Bon alors qu'est ce qui justifie ce (rare) enthousiasme de ma part pour un disque gravé Rue des Tournelles?

Et bien il s'agit d'un album de folk gravé par deux amis musiciens qui aimaient jouer et chanter ensemble et qui ont décidé d'immortaliser sur vinyle quelques unes de leurs compositions.

Le résultat sonne amateur et on s'aperçoit vite que les conditions d'enregistrement devaient être rudimentaires...mais que celà ne vous détourne pas pour autant car le disque possède beaucoup de charme malgré/grâce à ses défauts.

En effet il se dégage une fragilité de ces modestes chansons qui les rendent attachantes et on sent la passion pour la musique de nos deux compères transpirer sous les limitations techniques.

Choeurs charmants, harmonies bien troussées et arrangements bien pensés font qu'on s'entiche rapidement de cet album certes bancal mais ô combien sympathique si l'on aime les productions "faites maison".

Mention spéciale pour le titre "El Lobo" qui est vraiment très très bien avec ses harmonies et ses arrangements aux petits oignons...mais le titre "Popelune" tire aussi son épingle du jeu.

Bref vous l'aurez compris, je suis sous le charme de ce disque de Brasero et je ne peut que vous le conseiller...par contre bon courage pour trouver une copie car le disque a été pressé à moins de 100 copies...

Ref: KO/08.1009

Brasero - En passant, 1978 - track "Popelune"

 Je vous conseille une petite visite sur le site d'un émminent confrère qui a aussi trouvé le disque pour d'autres détails à propos de cet album: 

Brasero - En passant (1978)

Brasero is two friends who used to play guitar and sing together and a few women guests for vocals and background vocals. Their band name came naturally and was formed with the seven more common letters of their favorite bands. Pierre Lecoeur was a devoted...

http://www.somewherethereismusic.com

 

 

Posté par popscene à 18:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2020

Les disques des lecteurs du blog.

Comme vous le savez, le but de ce blog est de présenter le maximum de disques pressés par le Kiosque d'Orphée.

Votre humble serviteur se démène pour trouver régulièrement de nouvelles galettes à ajouter ici mais, malgré mon obstination, il reste probablement des centaines de références qui n'apparaissent pas sur le blog pour la simple et bonne raison que je n'ai pas encore pu mettre la main sur une copie du disque.

Par contre VOUS avez peut-être des disques du Kiosque qui n'apparaissent pas sur le blog et vous aimeriez voir cette injustice réparée?

Et bien c'est désormais possible dans une rubrique que je compte ajouter au blog et qui devrait s'intituler "Les disques des lecteurs".

Pour y participer, ce n'est pas bien compliqué, il suffit de m'envoyer par mail une (ou plusieurs) photo de votre disque et un petit descriptif de la musique qui est gravée.

Je me ferai alors un plaisir de présenter votre disque ici.

Le but de la manoeuvre étant de présenter plus de disques sur le blog et donc d'enrichir nos connaissances sur ce drôle de label.

Donc maintenant c'est à vous de jouer! J'attends vos message et photos pour inaugurer la rubrique.

D'avance merci à vous.

Posté par popscene à 05:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2020

#112: Robert Lother et son orchestre

20200205_202332

 L'année 2019 a été une année pauvre en découvertes sur le Kiosque d'Orphée pour ma part. J'ai bien trouvé des disques du label mais aucun ne m'a interpellé suffisament pour me motiver à faire un post ici.

C'était sans compter sur ce 45 tours de Robert Lother et son orchestre acheté avec un lot de 45 tours pour l'euro symbolique sur le Bon Coin en fin d'année dernière.

En effet, voilà une petite galette pressée par le Kiosque et qui se révèle être une découverte sympathique.

Apparemment Robert Lother et un musicien originaire de la région Nord-Pas-de-Calais (Hauts de France d'après la terminologie officielle...).

Il est ici accompagné de son Orchestre qui se compose de:

-Marcelli-guitare solo

-Alfred Pinat-batterie

-Christian Ficheux-orgue

Voilà pour les détails de la pochette...il semblerait que l'Orchestre ai été actif dans les années 70 et aurait beaucoup joué dans une boîte/salle de bal appelé la Bonbonnière...

On a donc probablement affaire ici à un de ces innombrables 'groupes de bals' qui ont animés les soirées de Français et les ont fait danser sur les airs à la mode.

Ici Robert Lother a enregistré pour la postérité deux de ses propres compositions et il faut reconnaître qu'il s'en sort plutôt bien!

La face A, 'Sur la Côte d'Opale', est une chanson lente avec des accents rock qui est sympa sans être bouleversante.

La face B intitulée 'Je t'aime Cécile' est nettement mieux et offre une ballade rock bien troussée avec une ambiance un peu sombre et un petit solo d'orgue du meilleur effet!

Bref un disque du Kiosque d'Oprhée qui, sans atteindre le statut de collector qu'ont certaines rondelles du label, fait clairement parti des "bons" disques publiés par notre label DIY favori.

REF: KO/JJA 

Posté par popscene à 05:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 novembre 2019

Nouvellement réapparu: 45 tours inconnu

Je viens de tomber sur cette vidéo réalisée par une personne qui a trouvé un 45 tours du Kiosque et qui a rippé un morceau.

Et bien il est pas mal du tout cet extrait!!! Une chanson folk à deux voix avec de belles harmonies...wow!

Il est même suffisament bien pour avoir envie d'en écouter plus...mais pour ça il faudrait en trouver une copie ce qui va pas être évident vu que le 45 tours en question à l'air d'être un disque type acétate donc pas courant du tout.

Si jamais quelqu'un à une idée sur l'identité des artistes, qu'il n'hésite pas à se manifester.

 

Posté par popscene à 06:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 octobre 2019

#111: Carlo Gilbert Layens-Danses Collectives.

20200126_144925

Voici un disque que j'ai rentré il y a un moment déjà et qui attendait son tour de passer sur le blog.

Je crois bien l'avoir trouvé à Emmaus pour 1€...méritait t'il ce colossal investissement?

Il s'agit donc d'un disque enregistré par Carlo Gilbert Layens en 1976 et qui a été pressé par le Kiosque d'Orphée.

S'agissait t'il d'une commande de l'Education Nationale? On peut légitimement se poser la question vu que le disque est prévu pour la pratique de la danse collective pour les scolaires.

Ce qui me permet d'affirmer ceci c'est le livret fourni avec le disque. Très détaillé et plein d'explications, ce livret détaille les bienfaits de la danse collective comme pratique scolaire et sportive.

Il contient aussi des propositions de danses à organiser sur les différents morceaux du disque.

Voilà donc un disque qui fait du bien au corps...mais en fait-il aux oreilles?

Et bien...pas aux miennes en tout cas! Les morceaux sont de bonnes factures et l'enregistrement est bon mais il s'agit de musique classique...ou du moins dans le genre classique, je ne m'y connais pas assez dans ce domaine pour trancher.

Enfin bref c'est vieillot et je me suis bien embêté en écoutant ce disque...mais que celà ne décourage pas les amateurs qui croiseraient cette galette hein! 

Par contre je déconseille vivement de mettre plus que quelques euros pour ce disque.

Posté par popscene à 14:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2019

#110: Pierre Jacquemart 'A Marie'.

20190914_094942

Et bien voilà une nouvelle chronique assez inattendue après ces mois de silence mais il faut dire que le début d'année a été bien pauvre en découvertes sur le Kiosque d'Orphée pour ma part.

J'ai bien un stock de disques genre chorale qui attendent dans un coin d'être chroniqués mais j'avoue qu'aucun n'est fort excitant...

Par contre il y a 15 jours la Braderie de Lille s'est tenue comme chaque année et au milieu des disques que j'ai débusqués se cache un disque paru sur le Kiosque.

Il s'agit d'un album de Pierre Jacquemart intitulé 'A Marie", trouvé dans un paquet de bouses et payé 3€.

En achetant le disque j'ai regardé son état et, oh surprise, je me suis aperçu qu'il contenait deux disques...en effet glissé dans la pochette de l'album 'A Marie' se trouvait aussi un autre album de Pierre Jacquemart intitulé 'Impressions'.

J'ai donc les deux albums sortis sur le Kiosque d'Orphée par Mr Jacquemart. Le 1er étant 'Impressions' sorti en 1981, le second qui nous intéresse aujourd'hui étant 'A Marie' datant de 1982.

L'album 'A Marie' a une pochette plutôt détaillée pour une parution du Kiosque. Le recto nous propose une photo de Pierre Jacquemart en train de jouer de la gratte alors que le verso nous donne des détails utiles.

L'album comporte 10 titres qui ont été enregistrés aux Studio de Bonneville.

Loin des habituels chanteurs solitaires ayant sorti un disque sur le Kiosque, Pierre Jacquemart est ici accompgné d'un groupe constitué de:

Batterie: André passefort

Basse: Philippe Ledue 

Saxo: Christian Hardy

Piano: Daniel Hahn

Notre chanteur est donc bien entouré et celà se ressent à l'écoute du disque!

En effet l'album est bien produit et à l'écoute chaque titre surprend par la qualité de ses arrangements.

On a affaire ici à de la chanson française avec des textes bien écrits et bien chantés...certains titres font même monter la pression avec basse et guitare rock!

Bon après la chanson française n'est pas forcément ma tasse de thé mais je pense que cet album peut plaire aux amateurs de ce style et qu'il devrait combler les collectionneurs du Kiosque d'Orphée (si si il y en a).

Vous vous en doutez, la prochaine chronique sera celle de l'album 'Impressions' que je compte faire rapidement.

Ref: KO/82.1205

Posté par popscene à 06:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mars 2019

#109: Jean Louis Mougenot.

20190317_090231

 L'autre jour je me balladais entre les milliers d'annonces du Bon Coin quand cette pochette en noir et blanc a attiré mon attention.

Le vendeur précisait bien qu'il s'agissait d'un disque du Kiosque d'Orphée...et je ne le connaissais pas! Damn! Il fallait réparer ce tort donc je me suis empressé de faire l'acquisition de ladite galette qui est arrivée la semaine dernière.

Il faut dire que ma convoitise avait été aiguisée par le peu de renseignements que j'avais pu trouver sur le disque. Le terme d'acid folk revenait souvent et j'espérait bien qu'il ne s'agissait pas seulement d'un teasing des vendeurs pour écouler leurs disques.

Enfin la galette est arrivée chez moi et j'ai pu l'écouter et me faire un avis par moi même.

Mais revenons un peu sur le disque en lui même. Pressé par le Kiosque d'Orphée en 1979, la galette se présente sous une pochette plutôt luxueuse pour le label (pas la classique pochette blanche dessinée).

Douze chansons au programme, jouées et chantées par Jean Louis Mougenot..ça sent le folk loner comme disent nos amis anglo-saxons.

Verdict confirmé sur la platine: l'essentiel du disque tire plutôt vers la chanson française/folk accompagnée à la guitare acoustique. 

Les textes sont bien et la guitare est suffisament bien jouée pour rendre le disque sympa mais la vraie bonne surprise est pour moi la chanson Lueurs de Galatha qui s'ouvre sur une petite flûte et qui enchaîne avec un sitar du plus bel effet! Wow elle claque cette chanson! Pas forcément ce qu'on trouve habituellement sur le Kiosque d'Orphée ça...(ce qui explique d'ailleurs le fameux terme d'acid folk)

Ce qui est sympa, c'est que j'ai pu retrouver la trace de Jean Louis Mougenot et lui demander directement des détails sur la conception de ce disque.

Il m'a confirmé la date de sortie du disque et m'a donné le nombre de 1000 copies commandées au Kiosque d'Orphée à l'époque (un chiffre important pour une production KO). Les disques étaient vendus su Nancy d'où l'auteur était originaire.

Influencé par Brel, Anne Sylvestre, Ferrat, Leonard Cohen, Jean Louis Mougenot se lance très jeune dans la musique et enregistre cet album avec des chansons écrites pour certaines alors qu'il n'a que 16 ans.

L'enregistrement est très artisanal, le matériel se résume à un vieux deux pistes Sony et à quelques micros sans pieds (des balais feront avantageusement l'affaire). 

Interrogé sur cette histoire de sitar, Mr Mougenot m'a confirmé s'être initié à l'instrument avec un Népalais, Narendra Bataju.

J'ai demandé aussi quel regard il portait sur ce premier album:

C'est le 1er disque d'un jeune ado qui n'y connais rien, qui ne connaît pas le milieu musical, qui ne songe qu'a partager ses émois sentimentaux d'ado et sa découverte du monde, la tête un peu farcie d'idée de gauches bien pensantes... Un ado qui chante de façons parfois un peu ridicule, un peu sous influence, même si on sent un potentiel. Les conditions d'enregistrement relèvent de la folie... Mais bon, j'étais mu par l'envie de faire, et à l'époque, ça m'a fait avancer. Je suis rapidement passé à un enregistrement plus pro notamment avec l'album "Minimal" dirigé par Charlélie Couture chez Philips Phonogram, mais les gens disaient que sous sa houlette, mon art avait perdu toute saveur. C'est notamment pour cette raison que je me suis à nouveau dirigé moi-même par la suite, mais avec les années d'expérience en plus cette fois...

En effet la carrière musicale de l'auteur ne s'est pas arrêtée avec ce disque puisqu'après un second album autoproduit, il se fait remarquer lors d'un télé-crochet et fera une belle carrière sous le nom de Mil Mougenot dans les années 80, jouant avec Bashung et consorts.

Après 25 ans de rock et 5 ans de chants de louange chrétienne, Jean Louis s'est fait artiste de rue et se produit régulièrement en Normandie où il habite maintenant. Il joue maintenant du folk traditionnel sur des vielles à roues qu'il construit lui même.

Merci à lui d'avoir partagé un peu ses souvenirs qui permettent d'en savoir plus sur cet album.

Ref: KO/09.1114

Un lien pour écouter Lueurs de Galatha:

 

 

 

 

Posté par popscene à 06:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 mars 2019

#108: Les Korrigans de Brocéliande.

20190315_142132

 Toujours en quête de nouvelles références sur le Kiosque d'Orphée pour le blog, j'ai avisé l'autre jour sur un site bien connu d'enchères ce 45 tours des Korrigans de Brocéliande.

Trois euros plus tard le disque était à moi...Arrivé cette semaine, il est temps de vous le présenter.

Ce qui frappe d'entrée de jeu avec ce disque, c'est la pochette qui est bien jolie avec son illustration très graphique en noir et blanc.

En voyant le disque je me suis pris à espérer être tombé sur un 45 tours de folk breton underground totalement inconnu...comme je m'étais trompé!

En effet dès que l'aiguille touche le disque, les illusions volent en éclat et l'on se rend compte qu'en fait de folk underground on a plutôt affaire à une sympathique chorale...

Et oui le chant est assuré par une troupe de chanteurs/euses aux voix plutôt juvéniles qui interprêtent cinq titres.

J'ai pris sur moi et écouté le disque en entier...bon soyons franc, j'ai déjà entendu nettement pire sur le Kiosque d'Orphée.

L'ensemble fait penser à un projet scolaire (un peu comme les disques de Marjolaine déjà chroniqués ici même) et au moins on évite la chorale religieuse!

Bon ce n'est pas pour autant qu'on s'éclate à l'écoute de cette galette et une fois l'écoute des cinq titres achevés on ne se précipite pas non plus pour remettre le disque.

Finalement un disque qui ne tient pas les promesses faites par la pochette et qui reste très anecdotique.

En terme de renseignements je n'ai pas pu trouver grand chose sur les auteurs du disque: on sait qu'ils sont bretons et devaient être basés autour de la forêt du Roi Arthur mais aucune mention d'une date quelconque qui permettrait de situer le disque dans le temps.

Ref: KO/KO.BR

Posté par popscene à 06:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]