Le Kiosque d'Orphée

20 octobre 2017

#61: Marjolaine-Chansons d'Hier

20171020_141021

 C'est toujours un plaisir pour moi de pouvoir présenter sur ce blog de BONS disques du Kiosque d'Orphée.

Bon, c'est le cas du deuxième album de Marjolaine "Chansons d'Hier".

J'ai déjà présenté ici le premier des deux albums sortis sur le Kiosque d'Orphée (cf chronique #54).

Le concept reste ici inchangé: sous le nom Marjolaine se cache un projet scolaire en provenance du Lycée Agricole de Vendôme.

Sous l'impulsion d'Alain Balembois un projet ambitieux y a vu le jour: faire enregistrer des disques aux élèves du lycée.

Alors j'en entends déjà certains me dire que les projets scolaires sortis en disque sur le Kiosque d'Orphée ce n'est pas ce qui manque!

C'est exact, mais là où Marjolaine tire son épingle du jeu, c'est dans le style folk des compositions interprétées et dans la qualité et le charme des interprétations.

En effet les 13 chansons du disque sont majoritairement tirées du répertoire folk traditionnel français (Le chevalier du guet, Anne de Bretagne...).

Le choix est audacieux car il s'agit ici de les faire chanter par les élèves du lycée!

Comme pour le précédent disque, le chant est donc ici "choral", les voix étant souvent étagées à la tierce.

L'accompagnement musical jouit d'une semblable qualité (assuré par des élèves musiciens) et on voit poindre des instruments surprenants  (vielle, cromorne...) au fil des chansons.

On est loin ici des chorales que l'on croise en pagaille sur le Kiosque d'Orphée!

Le disque s'avère donc être une belle réussite folk et un très beau "school project" à la française. 

Je trouve globalement cet album supérieur à son prédécesseur. Il y a vraiment quelques chansons qui m'ont bien accroché l'oreille (Anne de Bretagne, Isabeau s'y promène).

Si l'on ajoute à ça une pochette superbe, on a tout ce qu'il faut pour faire de "Chansons d'Hier" une vraie bonne découverte.

Je ne peux que vous conseiller de ramasser cet album si vous avez la chance de le croiser!

Ref: KO/09.0518

Posté par popscene à 22:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 octobre 2017

#60: Troubles-Wright or Wrong/Liar

20171017_180715

 Bon on repart dans nos chroniques de disques du Kiosque d'Orphée avec ce 45 tours du groupe Troubles.

Je suis bien content de pouvoir présenter ici un disque qui n'apparait nulle part ou presque (une mention sur filbeypop) et qui mérite pourtant d'être redécouvert.

Sorti en 1975, le disque présente deux compositions originales du groupe sous une pochette bien foutue.

Le groupe est originaire de Vendôme et se pésente comme une formation rock classique avec:

-Jean Louis Besnard au piano et au chant

-Patrick Loiseau à la guitare et au chant

-Jean François Mesuron à la basse et au chant

-Frédéric Morice à la batterie et aux tablas

Les plus perspicaces d'entre vous (faut quand même vraiment bien connaître le Kiosque d'Orphée et ses disques) auront reconnu le personnel du groupe ARC qui enregistra l'album "Maquette" en 1980 sur le Kiosque!

Arc était un groupe de prog mais à quoi ressemblait le son du groupe en 1975?

Et bien pas à du prog! En effet le 45 tours présente deux compos plutôt dans un style pop-rock.

Les guitares sont vives et claires et tressent de jolis entrelacs. La section rythmique suit sans problème. Une face rapide, une face lente mais deux morceaux intéressants et bien enregistrés (production un poil trop propre à mon avis).

Le seul bémol de ce disque pour moi, c'est la voix...pas assez poussée dans le mix, elle manque un peu de présence.

Les 45 tours de rock ne sont pas suffisament nombreux sur le Kiosque d'Orphée pour se priver du plaisir de redécouvrir Troubles. Un disque un peu bancal mais assez attachant et une jolie page de l'histoire du rock vendômois.

Ref: KO/75.0911 

Posté par popscene à 06:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2017

Les rééditions du Kiosque d'Orphée

Après avoir rédigé le post sur la réédition de l'album de Demon & Wizard je me suis dit qu'il serait peût être bon de faire un point sur les disques du Kiosque d'Orphée qui ont eu les honneurs d'une réédition.

Sans surprise, ce sont majoritairement les disques psyché/prog/folk tripatif qui se taillent la part du lion dans ces rééditions.

Quand on sait les quantités parfois ridicules qui ont été pressées de certains disques, on se dit qu'une bonne réédition fera l'affaire en attendant de trouver une copie originale.

Les réédtions:

-Mar Vista "Visions of Sodal Ye": réédition sur Strawberry Rain Records en 2014

-Rictus "Christelle": réédition sur Strawberry Rain Records en 2012

-Julien Grycan "Post Atom": Réédition sur Strawberry Rain Records en 2016

-Demon & Wizard "Evil Possessor": réédition sur Cameleon Records en 2017

-Repulse "Habershon Ways": réédition sur Cameleon Records en 2012

-Oxyde/Crystal Eyes: réédition sur Cameleon Records en 2015

-Dandelion: réédition sur Guerssen en 2006

-Warlus "Songs": réédition sur Guerssen en 2008

-Emeraude "Geoffroy": réédition sur Mellotron Records en 2014

-Celebration "Old Green Village": réédition sur Time-Lag Records en 2013

-Puzzle "Himalaya": réédition sur Mellotron Records en 2015

-Inscir Transit Express "Missa Est": réédition sur Mellotron Records en 2012

-Amphyrite: réédition sur Amber Soundroom en 2003

Voilà je pense n'avoir oublié personne!

Il reste des albums superbes à rééditer sur le label (Omega Plus, Didier Bocquet, Alain Meunier...) et j'espère qu'il continuera à y avoir des rééditions de ces disques souvent introuvables!

Posté par popscene à 14:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 octobre 2017

Actu: réédition de l'album 'Evil Possessor' de Demon & Wizard.

R-10956647-1507180169-4272

 - "Le rock français c'est comme le vin anglais, c'est mauvais". John Lennon.

On sait désormais que Lennon se gouraît complétement à propos du rock en France.

Certes, plus qu'aux US ou en Angleterre, le rock français mérite son appelation "Underground".

Les groupes les plus connus (Magma, Ange, Triangle...) masquant une plétore de groupes et de disques incroyables sortis dans les années 60/70.

Le Kiosque d'Orphée a pris sa part dans l'histoire du rock en France en pressant certains des disques les plus intéressants jamais sortis dans l'hexagone.

C'est le cas de cet album de Demon and Wizard sorti en 1982.

Pressé à 100 exemplaires seulement à l'époque, le disque est rapidement devenu aussi culte qu'introuvable!

Au fil des ans, le disque a vu sa côte exploser pour voir atteindre les 1000 euros environ aux rares copies refaisant surface.

C'est donc une bonne nouvelle de voir le disque ENFIN réédité ce mois-ci par l'excellent label français Caméléon Records.

Cette réédition est un joli coup pour ce label qui a déjà réédité plusieurs belles références du Kiosque d'Oprhée!

Limité à 300 exemplaires, cette réédition devrait rapidement s'écouler auprès des collectionneurs avides d'enfin écouter l'album en vinyle.

Le recto présente la pochette d'origine tandis que le verso retrace l'histoire du groupe et présente quelques photos d'époque.

Mais sinon la musique, ça dit quoi?

Bon maintenant qu'on peut l'écouter, ce disque mérite t'il son statut culte?

Et bien...OUI!

En effet l'album est une vraie réussite dans un registre folk/électronique expérimental.

Certains passages n'ont rien à envier à Tangerine Dream et consorts tandis que certains morceaux servent d'écrins à de beaux passages de fragilité délicieusement amateurs (et ce dans le sens noble du terme).

Vous l'aurez compris, j'adore le voyage proposé par ce disque et ce n'est que justice que de le voir réédité.

Intéressés? Ruez vous sur le site de Camaleon Records pour vous procurer cette belle petite page de l'Histoire du rock en France!

Cameleon Records: 

45vinylvidivici.net > - CAMELEON - LIONETS - ANGEL FACE - GAZOLINE - ROTTERS - TEMPLE SUN - BLUE SHADES

Bonjour , bienvenue chez CAMELEON RECORDS, division de VINYL VIDI VICI RECORDS, le but étant de represser des vinyles déjà édités ou inédits mais introuvables ou trop onéreux. Punk, hard, garage, new-wave, folk, soul, seule l'écoute prédomine dans le choix.

http://www.45vinylvidivici.net

 

Posté par popscene à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2017

#59: Nathalie Phily

20171011_080609

 Vous vous souvenez peut être du 45 tours de Véronique Santerre que j'avais présenté et qui était un bon exemple de ces disques 'acétate' pressés sur demande en très petites quantités par le Kiosque d'Orphée?

En voici un autre: Nathalie Phily.

Sous la pochette générique du label, on retrouve un 45 tours très épais avec seulement une face enregistrée. L'autre face est complétement vierge.

Le label de la face B porte une étiquette Pyral...le fournisseur de vinyles vierges peut être?

Sinon d'un point de vue musical, pas de quoi se relever la nuit!

...Des morceaux choisis d'accordéon...Eh oui il doit s'agir d'une sorte de concours d'accordéon dont le prix devait être de se voir immortalisé sur cire.

Bon sinon l'accordéon c'est vraiment pas mon truc donc dur de juger mais disons que les morceaux sont correctement éxécutés...

Vous l'aurez compris ce disque est plus intéressant en tant que curiosité du Kiosque d'Orphée qu'en tant que disque.

Ref: none 

Posté par popscene à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 octobre 2017

#58: Michel Guerre-Nous avons vu et entendu

20171009_082408

 Allez j'enchaine avec un autre disque ramené de mon séjour en Bretagne! Merci beaucoup à Christian de m'avoir gentillement donné plusieurs disques du Kiosque dont cet EP de Michel Guerre fait parti.

Michel Guerre était productif musicalement puisqu'il a enregistré pas moins d'un album et trois EP sur le Kiosque d'Orphée au début des années 70. Qu'en est il de celui-ci?

En regardant les titres et les paroles des chansons imprimés au verso de la pochette (O Jesus, tu es là), on s'aperçoit vite qu'on à affaire à...du folk chrétien!

Voilà un genre que je n'ai jamais pu aborder sur le blog vu que les disques religieux que j'ai déjà pu trouver se sont révélés être le plus souvent des disques de chorales.

Bon donc du folk chrétien...On a donc une guitare acoustique qui accompagne de façon minimale le chant et les textes de l'auteur.

Les quatres titres du disque chantent la gloire de Dieu...c'est pas mal chanté et les mélodies ne sont pas trop mal troussées mais vraiment les textes m'ont rebutés et le côté 'Gloire au Seigneur' m'a vite saoulé pour être franc!

Bref clairement pas un disque du Kiosque indispensable sauf pour les complétistes de folk catholique français.

Ref: MS/GUE

Posté par popscene à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2017

#57: Gérard Augé

20171001_180654

 J'ai profité d'un court séjour en Bretagne pour visiter les Emmaus et autres trocs locaux pour faire le plein de disques sur le Kiosque d'Orphée et je suis rentré avec 5 ou 6 nouveaux disques du label dans mes valises.

Le plus intéressant est sans conteste cet EP de Gérard Augé.

Sorti en 1975, le disque propose 4 compositions du monsieur et s'avère être une agréable découverte!

Les quatres titres sont dans un registre chanson/folk acoustique avec même de la flûte sur un titre.

Les titres sont courts (aucun ne dépasse les 2,5 minutes) mais s'enchainent avec plaisir et laissent un goût de trop peu quand le disque s'achève...Gérard Augé propose des titres avec un joli côté mélancolique et une technique de guitare en arpèges bien maîtrisée.

Par contre pas d'indications concernant l'auteur...la pochette précise juste que le disque a été réailisé grâce à la participation des amis de Gérard Augé et des membres de l'Association "Avec les handicapés".

J'avoue que je n'attendais pas grand chose de ce petit 45 tours mais finalement c'est une jolie surprise et un disque à découvrir sur le Kiosque!

Ref: KO/75.0714 

Posté par popscene à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2017

Entretien avec Claude Cuvelier de Mar-Vista.

Vous vous souvenez sûrement du superbe album 'Visions of sodal Ye' de Mar-Vista que j'ai eu le plaisir de chroniquer sur ce blog?

Cet album est pour moi un des plus beaux disques sortis des presses du Kiosque d'Orphée et sûrement un des disques psychédéliques français les plus intéressants que j'ai pu écouter!

Voici la bête:

20170518_102445

Malheureusement malgré la renommée grandissante du disque parmi les collectionneurs, il n'y a quasiment aucune information sur les musiciens ou sur la création de l'album.

Ce tort est désormais réparé puisque Claude Cuvelier, l'un des deux membres de Mar-Vista, a eu la gentillesse de bien vouloir répondre à mes questions.

Voici de quoi satisfaire votre curiosité:

-Pouvez vous me parler un peu de votre parcours musical et de celui de Jean Skowron? Comment vous êtes vous rencontrés?

Mon parcours musical commence en 1963, un duo folk blues acoustique avec JL Stevens qui va très vite devenir un groupe de rock blues électrique avec Yves Cornille, Michel Gallois et Kiki Leroy: The Eaglestones. Reprises des groupes anglais et classiques du ythm'n'blues américains. Un très bon groupe qui jouait dans la région Mais fin 65 le service militaire mit fin aux Eaglestones. De 70 à 73 j'ai joué dans des folk club en solo acoustique un répertoire de folk et de blues. Fin 72 avec Jean que je venais de rencontrer et Jimmy un organiste, nous avons monté Elephant bleu. Ce trio psychédélique n'a duré que quelques mois à cause de divergences musicales avec Jimmy. Jean et moi avons donc crée Mar Vista.

Jean était avant Mar Vista un super guitariste de blues. Il a joué dans quelques formations et je crois avec Dave Kelly. On s'est rencontré par l'intermédiaire de mon frère qui était son binome au boulot. L'entente a été immédiate.
-Quelles étaient vos influences musicales au moment d'enregistrer l'album?
Nos influences étaient nombreuses, mais on écoutait Terry Riley, Klaus Schulze, Tangerine Dream, Popol Vuh, Neu, Kraftwerk, La Monte Young, Third Ear Band , la musique balinaise et des musiciens contemporains comme Parmeggiani etc.. Pour ma part en plus de ces musiciens j'adorais Ligeti & Olivier Messiean.
-Comment s'est passé l'enregistrement de 'Visions of Sodal Ye'?
On a beaucoup travaillé sur les boucles et sur le son. Les synthés pour cela nous ont permis d'envisager d'autres façons de faire de la musique. On pouvait improviser des heures entières en gardant un schéma de départ, lequel tenait souvent en 12 mesures. On pouvait jouer avec les tonalités et même de s'en passer. On a passé des moments incroyables...Il nous a semblé qu'on se devait de faire connaître notre musique, mais la scène avec ce genre de matériel et d'instruments nous semblait compliquée.  Nous avons décidé d'en faire un disque en l'auto-produisant pour rester libre de création. Visions of Sodal Ye à démarré comme cela.
On s'est alors demandé ce qu'on allait mettre sur le disque. Pour finir on a décidé d'y mettre 2 facettes de notre musique.l'une progressive que Jean composerait et l'autre plus "allemande"que je piloterais. Après l'été 75 on s'y est mis. Chacun travaillant chez lui dans nos studios personnels. Le week end on écoutait le travail de chacun - C'est bien, là ce n'est pas bon" etc...jusqu'à ce que l'ensemble tienne la route. Début 76 On s'est attelé au mixage. On travaillait avec un Sony 4 pistes. On coupait par ci, on ajoutait un coup de synthé là . On a enregistré des km de bandes ! C'était terminé.
-Les informations circulant sur internet parlent d'un pressage de 200 exemplaires sur le Kiosque d'Orphée, vous confirmez? L'album s'est il bien vendu à l'époque? Où pouvait on se le procurer?
On a contacté le Kiosque d'Orphée qui était à l'époque la solution pour produire soi-même. On en a fait 200 copies. On les a quasiment tous vendu ( il doit en rester 4 ou 5) à des amateurs de cette musique. Ça a fait un bouche à l'oreille efficace. Presque tout de suite le disque était très recherché.
-Etes vous surpris du regain d'interêt pour votre musique 40 ans après la sortie de l'album (prix stratosphérique des originaux, réédition chez Strawberry Rain)?
Je savais que dans les foires aux disques les collectionneurs mettaient des sommes incroyables pour l'obtenir. Avec Internet, j'ai appris qu'il était recherché aussi à l'étranger. Ca m'a donné l'envie de réveiller Mar Vista. Jean étant empêché, hélas, j'ai repris l'affaire seul. J'ai posté quelques titres nouveaux sur Soundcloud, et peu de temps après j'ai été contacté par 5 ou 6 personnes voulant rééditer Visions....Français, Allemands, Américains et Canadiens. J'ai donné un droit de réédition à Jason Connoy qui me semblait le plus qualifié pour l'opération...Les CD & le vinyle sont sold out en quelques mois !! Et là je suis surpris par la vitesse de l'opération et par les bonnes critiques un peu partout dans le monde. Le disque a été classé sur certains site réédition de l'année !!! 
 
-Vous avez repris le projet Mar-Vista, quelle est votre actualité musicale?
Voilà qui m'a incité à continuer d'enregistrer. J'ai depuis 2012 fait quelques albums, j'ai tout mixé et présenté l'ensemble sur le site. J'avais pensé faire presser, puis finalement je vais mettre en téléchargement pour des raisons économiques.

Merci encore à Mr Cuvelier pour sa gentillesse et ses précieuses informations!

Si vous voulez écouter sa musique, je vous conseille vivement de vous rendre sur son site: 

 

Posté par popscene à 18:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 septembre 2017

#56: Christian Berthier-Debout Près de la Mer

20170919_080313

 La semaine dernière j'ai remis au propre mes listes de recherche sur le Kiosque d'Orphée et ce faisant, j'ai constaté qu'il y a plus de 50 disques parus sur le label (cette liste s'allonge fréquemment au gré des découvertes) que j'aimerai VRAIMENT avoir.

Le mini-album de Christian Berthier faisait évidemment parti de cette liste VIP et je suis content d'avoir pu acquérir une copie de ce disque plutôt rare.

Décrit sur Discogs comme du 'Celtic Prog with electronic sounds', qu'en est il vraiment?

L'album comporte 5 titres et se présente sous la forme d'un 45 tours qui tourne en 33 tours (format courant sur le label). Aucune indication de date d'enregistrement ni d'indication géographique sur le disque ou la pochette.

La pochette aurait tendance à nous confirmer l'aspect prog avec son superbe et hypnotique dessin...je la trouve vraiment réussie et clairement elle donne envie de savoir ce qui se cache derrière.

Bon au niveau de la musique, je vais en décevoir certains mais il n'y a rien de prog dans ce disque!

Comment décrire cet ovni musical?

'Debout près de la mer' est une chanson avec un petit feeling laid back plaisant et de jolies paroles.

'Cloches d'Eyzin' est mon morceau préféré. Très belle chanson avec son refrain qui se noie dans la reverbe à la fin du morceau.

'Fête à Montseveroux' justifie l'appelation 'celtique' avec une chanson folk bien troussée.

'Mes cerisiers en fleurs' est une jolie petite chanson.

'Sur les bords de la Gère' se distingue par l'usage d'orgues ou de synthétiseurs plutôt décalés.

L'amateur de prog en recherche de frissons psychédéliques restera donc sur sa faim à l'écoute de ce disque!

Personnellement j'ai beaucoup apprécié ce petit disque qui va trouver une place de choix dans mes étagères parmi les disques du Kiosque que j'écoute fréquemment.

Ref: KO4/REIH

Posté par popscene à 14:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 septembre 2017

#55: Ensemble Vocal Adam de la Halle/Orchestre de Chambre René Cardon

20170914_081940

 Je profite d'avoir un petit peu de temps pour ajouter un nouveau disque sur le blog.

Nous voici donc avec un disque dont les deux faces se partagent entre l'Ensemble Vocal Adam de la Halle et l'Orchestre de Chambre René Cardon.

Je pense que l'intitulé des deux formations vous révèle déjà qu'on a affaire ici à un disque de musique classique.

Alors je sais que j'aimerai pouvoir vous présenter à chaque fois des disques d'acid folk obscurs mais pour aujourd'hui on va donc écouter de la 'Grande Musique'!

La face A, celle de l'ensemble vocal, propose 6 titres chantés avec comme solistes Josiane Flond, Michel Douay et Pierre Leveque. L'ensemble est dirigé par René Cardon.

Cette face ne m'a pas trop intéressée mais j'avoue que le côté opéra a vite tendance à me fatiguer donc passons à la face B.

Celle-ci propose 3 concertos de Vivaldi interprétés par Huguette Malaquin au violon solo. Cette face B m'a plu dans la mesure où les trois morceaux sont beaux et bien interprétés. Moi qui n'y connaît pas grand chose en musique classique, j'ai bien apprécié!

L'album a été gravé à l'occasion du 10e anniversaire de l'Ensemble Vocal en 1975 et l'enregistrement provient d'un concert donné à l'occasion.

Au final un disque agréable et qui peut plaire aux amateurs de classique...les autres passeront leur chemin.

Ref: KO/75.1206

Posté par popscene à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]